Conseils

  Nos conseils

La rue nous permet d’avoir accès à des évènements et à un public nombreux,
mais voici des conseils basiques qui vous éviteront, je l’espère, quelques petits désagréments…

 

 

Votre stand doit être solide et vos oeuvres, bien accrochées (pensez à avoir en abondance du fil de fer, des pinces, de l’adhésif, des crochets, etc.) Méfiez-vous des encadrements qui s’abiment et du verre (lourd et fragile).

L’esthétique ne repose pas que sur vos oeuvres mais aussi sur leur présentation (ne faites pas comme moi, ne vous étalez pas avec des sacs ou des machins !) évitez les tableaux au sol ! Trop d’œuvres présentées peuvent vous nuire (confusion)….Si vous avez une table, un tissu assez grand et sombre est une bonne idée (cela met en valeur vos pièces et vous pourrez cacher votre superflu sous cette nappe.)

Pour ce qui est de la vente, ayez de quoi emballer ainsi que des cartes de visites. Pensez à lister des arguments de vente (quels sont les points faibles qu’on pourrait reprocher à vos oeuvres, comment présenter leurs atouts…)

Travailler en public est un excellent gage de séduction et facilite l’échange avec le passant. Les prix peuvent être affichés, surtout, s’ils sont raisonnables, c’est rassurant pour le quidam…

Les reproductions ou les petits formats aux prix attractifs sont, à mon sens, indispensables. Les pièces plus importantes sont tout aussi capitales puisqu’elles séduisent et attirent l’oeil, mais vous en vendrez beaucoup plus rarement…

Pour votre confort, siège et parasol élégant (avec pied trrrrès lourd). Et bien sur, le meilleur pour la fin : Quelque soit le temps du matin : Bâche!

Enfin, si vous avez des soucis comme « VENDEUR », je vous fais part de quelques observations qui peut-être vous aideront…

 En pdf. joint: astuces de ventes

Bon courage et à bientôt !
Syl.